Qui peut être exonéré de la taxe d’habitation en 2021 ?

Les personnes âgées qui séjournent dans des maisons de retraite peuvent bénéficier de trois avantages fiscaux liés à leur ancienne résidence principale. Les résidents qui remplissent certains critères peuvent ainsi être exonérés de la taxe sur le logement, de l’impôt foncier et des contributions audiovisuelles publiques pour leur ancien logement.

Comment pouvons-nous bénéficier de l’exonération de la taxe sur le logement ?

La Loi prévoit divers avantages fiscaux pour les personnes âgées logées dans des établissements. Les personnes qui résident dans des maisons de retraite et conservent la jouissance de leur ancienne maison peuvent ainsi bénéficier d’une exonération de la taxe sur le logement même si elles n’y vivent plus.

Lire également : Où trouver la déclaration 2044 ?

Pour bénéficier de ces avantages fiscaux dans les maisons de retraite, plusieurs conditions doivent être remplies :

  • Le logement devait être la résidence principale avant que le contribuable ne le quitte pour s’installer dans une maison de retraite
  • .

    A lire également : Comment opter pour le Micro-foncier ?

  • Le logement doit demeurer libre de toute occupation , même gratuit, sauf dans le cas du conjoint ou de la personneà charge qui y vivait avant l’entrée du contribuable dans l’établissement,
  • les

  • logements résidentiels (Ehpad, Unité de soins de longue durée) doivent être denature durable,

De plus, pour bénéficier de cet avantage fiscal dans une maison de retraite, le contribuable doit  :

  • soit âgé d’au moins 60 ans et non assujetti à l’impôt sur la fortune (ISF), veuve ou veuve sans condition d’âge,
  • non assujettie au SFI, soit l’une des
  • allocations suivantes : Allocation de solidarité pour les personnes âgées (Aspa), Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ou L’allocation pour adultes handicapés (AAH)
  • est une invalidité ou un handicap et incapable de subvenir à leurs besoins par le travail.

Le revenu fiscal de référence doit être inférieur à certaines limites.

Quels sont les avantages de l’impôt foncier sur les immeubles bâtis ?

Les personnes vivant dans des maisons de retraite peuvent bénéficient également d’avantages fiscaux entraînant une réduction de l’impôt foncier sur les immeubles bâtis associés à leur ancienne résidence principale.

Pour avoir droit à cet avantage fiscal dans les maisons de retraite, elles doivent satisfaire aux mêmes conditions de logement et de logement durable que pour l’exonération de la taxe sur le logement.

Toutefois, ces avantages fiscaux sont accordés aux résidents d’une maison de retraite qui se trouvent dans l’une des situations suivantes :

  • être titulaire de l’Allocation de solidarité pour personnes
  • âgées (ASPA) ou de l’ Allocation supplémentaire d’invalidité (ASI) ,
  • être titulaire de l’Allocation d’invalidité adulte (AAH) et avoir des revenus inférieurs à certaines limites ,
  • âgés deplus de 75 ans le 1er janvier de l’année d’imposition et dont le revenu est inférieur à certains plafonds .

Les personnes âgées de plus de 65 ans et de moins de 75 ans au 1er janvier de la année d’imposition et dont les revenus sont inférieurs à certains plafonds et qui ne bénéficient pas des déductions susmentionnées ont droit à une réduction de 100 euros de l’impôt foncier .

Qui est exempté de la contribution à l’audiovisuel public ?

Les personnes âgées exonérées de la taxe sur le logement sont également exonérées de contributions aux services audiovisuels publics.

De plus, les contribuables qui résident dans des maisons de retraite et qui conservent la jouissance de leur ancienne maison peuvent bénéficier de cet avantage fiscal lorsqu’ils remplissent les conditions susmentionnées relativement à l’impôt sur le logement.

Ils peuvent également en profiter à la maison de retraite, s’ils disposent d’un téléviseur dans leur chambre.

Il est à noter que les frais d’hospitalité dans les maisons de retraite, pour les personnes à charge et les travailleurs indépendants, donnent droit à d’autres avantages fiscaux :

  • une réduction d’impôt sur le revenu de 25% des dépenses liées à la dépendance et au logement, jusqu’à concurrence de 10 000€ par personne.
  • une réduction d’impôt pour ceux qui sont tenus de subvenir aux besoins (c’est-à-dire la famille : enfants, gendre, etc.) qui versent une pension pour aider le résident à payer le coût de la maison de retraite. (Pour sa part, le résident doit mentionner la pension dans sa déclaration de revenus).

Pour en savoir plus sur l’aide fiscale accordée aux personnes âgées qui séjournent dans des maisons de retraite, consultez notre article sur ce sujet et détaillant les conditions d’octroi des différents avantages fiscaux.

Show Buttons
Hide Buttons