Comment déclarer son crédit immobilier aux impôts ?

Vous avez investi dans l’immobilier pour louer la propriété ? Comme des millions de Français, vous avez probablement demandé à votre banque de faire un prêt immobilier. C’est souvent alors que le contribuable se trouve obligé de payer les frais de dossier de prêt même les premiers délais pendant que sa propriété n’est pas encore louée : le travail reste pour terminer avant de louer, le locataire arrive quelques mois plus tard etc… Une situation où les investisseurs commettent une erreur récurrente au moment de la déclaration d’impôt qui vient à peser leur fiscalité.

Déduisez les intérêts sur l’emprunt du revenu de la propriété même si le bien n’est pas encore loué !

Pour percevoir le loyer, vous devrez produire une déclaration de revenus fonciers pour établir l’impôt à payer. Que vous louiez vide ou meublé, vous avez le possibilité de déduire les dépenses immobilières des loyers avant l’imposition. Travaux, intérêts de prêt, assurance emprunteur, frais de dossier bancaire etc… sont concernés. Un moyen efficace de réduire les impôts et les prélèvements sociaux. Cependant, les frais relatifs au prêt peuvent être déduits si le n’est pas loué ? La réponse est oui et je vous conseille fortement de le faire. En d’autres termes, si vous subissez des dépenses au cours de l’année N et que vous louez le bien pour l’année N 1 seulement, vous pouvez déduire les dépenses payées au cours de l’année N.

A lire en complément : Qu'est-ce que le domicile en droit ?

Exemple :

M. Perrin investit pour acheter une propriété pour le but du crédit-bail. Le prêt est libéré en juillet 2020 et le remboursement de l’échéance commence. Malheureusement, M. doit terminer le travail et trouver à peine un locataire. La propriété est louée en janvier 2021.

A voir aussi : Comment choisir la meilleure ville pour investir ?

M. a pleinement le droit de déduire les intérêts sur le prêt, le travail payé et les frais de dossier payés en 2020 afin de réduire les impôts et les prélèvements sociaux.

Les autorités fiscales s’attacheront à vérifier que le bien a été acquis uniquement à des fins de location. Si tel est le cas et le délai entre les charges déduit et la date de location sont justifiées, le contribuable peut déduire les dépenses payées pour réduire l’impôt. Un oubli entraînerait un excédent d’impôt et des prélèvements sociaux substantiels. Nous nous concentrons ici sur les intérêts sur le prêt qui représente L’article qui est souvent remboursé avant la location de la propriété. La stratégie s’étend, bien sûr, à tous les frais relatifs aux biens immobiliers loués dans la mesure où ils sont déductibles : travaux, assurances… Il va soit que le les biens loués en vertu des accords fiscaux comme le Pinel sont concernés de la même manière.

Comment déduire les dépenses payées en l’absence de loyer ?

L’ approche est relativement simple. Pour les biens loués vides, nous avions vu que le propriétaire doit produire une déclaration de revenus fonciers 2044 où il indiquera les loyers perçus et les frais déduits. Dans les charges, la ligne 250 indique l’intérêt sur l’emprunt. Dans ce cas, il suffit de remplir le même document indiquant… seulement les frais payés sur le bien qui est destiné à être loué. Le propriétaire doit produire une première déclaration de 2044 l’année où il commence à payer les frais sur la propriété et non l’année où il commence à louer la propriété . Si vous avez une propriété autrement, il suffit d’en ajouter un nouveau sur le 2044 et de remplir seulement la section « charger ». Le meublé se produit de la même manière sur le formulaire concerné si le bien est loué au régime actuel. Un régime fiscal qui prévaut presque systématiquement en présence d’un prêt immobilier.

En suivant l’exemple :

M. Perrin ayant acquis ce bien uniquement à des fins de location, il peut déduire les dépenses payées en 2020 malgré un début de location en 2021. Il devra remplir une déclaration 2044 sur la déclaration de revenus 2020 faite en mai 2021. Il ne mettra les intérêts que sur le prêt payé, l’assurance emprunteur, les travaux et les frais de dossier bancaire payés en 2020. Dans sa déclaration de revenus 2022 2021, il remplira de nouveau une déclaration de revenus fonciers 2044 indiquant les loyers et les dépenses déductibles relatifs à l’année 2021.

Déduire les charges foncières avant de percevoir les loyers… Quel impact sur votre impôt ?

L’ impact fiscal est complexe mais mérite de prendre le temps de s’y atarrer… Le gain a rapidement atteint plusieurs centaines d’euros. Des exemples se rapportent à une location vide. Tout d’abord, sachez que le résultat « loyer — charges » entraînera la taxe selon votre tranche d’imposition marginale prélèvements sociaux (17,2% aujourd’hui). Un détail que nous avons expliqué ici : quelle taxe si vous louez une propriété vide ? Déduire les frais de la propriété sans loyer collecté peut avoir deux conséquences en fonction de votre situation :

1) S’il s’agit de votre premier bien loué : ne déduire que les frais créeront un déficit. Contrairement aux idées populaires, un déficit ainsi créé ne sera pas attribué à vos salaires jusqu’à concurrence de 10 700€ s’il provient des intérêts sur le prêt et des charges déclarées en ligne 250. Nous avions vu cette exception dans cet article, que je vous conseille fortement de lire : comment fonctionne le déficit déficit ? Le déficit créé sera financé et sera utilisé au cours des années suivantes en fonction des revenus fonciers positifs. Vous économiserez les impôts et les prélèvements sociaux l’année où vous utiliserez ce déficit.

2) Si vous avez d’autres biens loués : la déduction des dépenses du bien non loué sera imputée immédiatement sur les loyers d’autres biens. Vous gagnez fiscalité et prélèvements sociaux dans l’année de la déclaration de l’intérêt sur prêt déductible.

En suivant l’exemple :

M. Perrin a payé 500€ de frais de dossier, 400€ d’intérêts et 100€ d’assurance emprunteur déductible. Il est dans une tranche d’imposition de 30 %. Il pense déclarer ces 1.000€ de charges déductibles en 2021 sur les revenus 2020 malgré le fait que les loyers n’ont pas encore été perçus.

1) Si M. a d’autres biens loués, le gain fiscal est immédiat. Sur ces 1.000€ de frais déductibles, l’épargne est de 1 000* (30% 17,2%) = 472€ moins taxes.

2) Si M. n’a pas d’autres biens loués, il a provisionné 1 000 euros pour le déficit foncier. Le gain d’impôt est de 1 000* (30% 17,2%) = 472€. Ce gain ne viendra que le jour où il utilisera ce déficit.

Quelle que soit votre situation, il est essentiel de déclarer les frais déductibles même si les loyers ne tombent pas encore une fois. Que ce soit l’intérêt du prêt mais aussi les travaux, les coûts de la fichier… Tant que la propriété est destinée à être louée et n’est pas utilisée dans un autre but, la déduction est possible. Le gain fiscal est rapide par conséquent.

J’ai oublié de déduire les frais l’année où la propriété n’a pas encore été louée. Que puis-je faire ?

Comme d’habitude, il appartient au contribuable de connaître les stratégies d’optimisation fiscale sinon ils manqueront. En cas d’oubli, le délai pour corriger sa déclaration de revenus fonciers est de trois ans. Vous pouvez demander une correction à l’année en cours, à l’année dernière et à l’année précédente. Pas besoin de préciser que vous devrez écrire une lettre claire avec les documents à l’appui. L’administration fiscale apprécie particulièrement les demandes dans lesquelles vous précisez les répercussions de cet oubli : s’agit-il d’un déficit provisionné qui se reporte année après année ou s’agit-il d’une charge qui aurait été utilisée l’année en cours avec un gain fiscal immédiat ? Un courrier de correction est joint dans mes deux guides ci-dessous.

 

 

 

Tout savoir sur la dpe

Quand vous souhaitez vendre ou louer votre logement, il est indispensable de faire le nécessaire pour être en règle d’une part et d’autre part pour montrer l’état de votre bien immobilier. Pour ce faire, vous devez effectuer un diagnostic de performance énergétique ou DPE. Vous devrez alors faire appel à un professionnel qualifié afin qu’il vienne réaliser ce DPE. Il faut savoir qu’en fonction de la superficie de votre logement, le diagnostic peut durer entre une et quatre heures. Si vous faites un DPE, le futur acheteur ou locataire pourra connaître plus précisément la classe énergie de votre logement. Elle correspond au niveau de votre consommation d’énergie au m², qui est à mettre en relation directe avec l’isolation thermique de votre logement. Si vous avez besoin du DPE pour la vente, il faut bien que vous gardiez à l’esprit qu’il va engendrer des frais supplémentaires au moment de la vente. D’ailleurs, il faut savoir que le cout dpe dépend de la surface du bien, et de la localisation. Dans tous les cas, vous pouvez prévoir entre 100 et 250 euros selon l’ADEME. Pour trouver un professionnel certifié, n’hésitez pas à vous renseigner en amont.