Investissement SCI : avez-vous considéré le prêt hypothécaire ?

L’investissement SCI est un placement qui vous permet de constituer un patrimoine immobilier et de le gérer facilement. En effet, vous pouvez accéder à divers prêts pour financer ce projet qui par ailleurs peut être mis en place sans un apport de capital important. Au nombre des prêts pouvant financer l’investissement en SCI, il y a le prêt hypothécaire. Nous vous expliquons ici pourquoi vous devez songer à ce prêt pour financer votre investissement SCI.

Les SCI, un bon investissement immobilier ?

La Société Civile Immobilière fait partie des investissements les plus rentables du secteur de l’immobilier. Vous pouvez ainsi optimiser votre capital et augmenter vos profits. Avec la SCI vous pouvez constituer, gérer et transmettre aisément un patrimoine immobilier. Il est possible d’investir à plusieurs dans une SCI et de se partager les frais relatifs au projet. Cette stratégie facilite aussi l’accès à un prêt bancaire. Par ailleurs, comme l’indique le site Libertaux, plusieurs types de prêts peuvent financer ce projet d’investissement SCI.

A voir aussi : Comment tirer le meilleur parti de vos investissements immobiliers

Notez également que le capital d’une SCI est totalement libre. Il n’y a pas un capital social minimum imposé aux SCI. Par ailleurs, une SCI a la possibilité de choisir entre l’Impôt sur le Revenu (IR) ou l’Impôt sur les Sociétés (IS). La SCI a par ailleurs une organisation interne flexible. Pendant la rédaction des statuts, les associés peuvent définir les conditions dans lesquelles les décisions seront prises. Avec les SCI, vous pouvez aussi faire de manière progressive des donations de parts sociales. Cela facilite les transmissions de patrimoine.

prêt

A voir aussi : Où acheter SCPI Corum ?

Le prêt hypothécaire pour vous aider dans votre investissement

Le prêt hypothécaire est conseillé dans le cadre d’un investissement SCI pour plusieurs raisons. Il facilite l’obtention d’un financement plus important qu’en faisant des apports en numéraire, en nature ou autre. Cette opération peut vous permettre de bénéficier d’un montant pouvant aller jusqu’à 50 % de la valeur du bien ou des biens hypothéqués. Vous pouvez ainsi investir dans des biens immobiliers qui ont de grandes valeurs. Un tel investissement vous aide à renforcer le potentiel de rendement de votre projet. Vous pouvez aussi bénéficier de l’effet levier en optant pour un prêt hypothécaire.

En contractant un prêt hypothécaire, vous pouvez aussi diversifier le portefeuille de votre SCI. Vous avez la possibilité d’investir dans divers types de biens immobiliers et dans différentes régions. Ce faisant, vous réduisez les risques liés à votre investissement tout en augmentant vos revenus. Plusieurs avantages fiscaux émanent aussi du recours à un prêt hypothécaire pour un investissement SCI. Il est possible de déduire les intérêts de cet emprunt de vos revenus fonciers. Vous pouvez diminuer le montant de votre impôt sur le revenu.

Le prêt hypothécaire peut avoir une durée de 25 ans. Il existe même une option rechargeable qui vous permet de rembourser votre prêt tout en bénéficiant d’une nouvelle somme d’argent. En outre, il est possible de faire un remboursement anticipé et sans pénalités dans certains cas. Vous pouvez disposer ainsi de liquidités pour financer des travaux en cas de besoin ou pour résoudre une difficulté de trésorerie. Vous pouvez aussi utiliser cette liquidité pour financer un investissement locatif.

Comment faire une demande de prêt hypothécaire ?

Pour faire une demande de crédit hypothécaire en France, il faut se rapprocher des courtiers spécialistes en hypothèques. Vous déposerez un dossier comportant plusieurs pièces pour faire une demande de prêt hypothécaire. Les documents doivent être rassemblés par la personne qui veut contracter le prêt. Les autres associés ou co-emprunteurs doivent quant à eux fournir des justificatifs d’identité et de revenus. En général, pour votre demande, vous devez déposer la copie des pièces d’identité en cours de validité des emprunteurs. Il faudra également fournir les deux derniers avis d’imposition, les dernières déclarations de revenus, les bulletins de salaire des trois derniers mois, une déclaration, les coordonnées de votre notaire pour la prise d’hypothèque, etc.

En tant que professionnel, il faudra ajouter à ces pièces, les statuts de la société, l’extrait de RCS encore appelé formulaire KBIS et les derniers bilans comptables. Le crédit devant servir à l’acquisition de bien immobilier, vous devez aussi prévoir les documents suivants :

  • le compromis d’achat,
  • si le bien est loué, une copie du bail ainsi que les dernières quittances,
  • et un devis des travaux, s’il en faut.

Les pièces à fournir peuvent différer en fonction de l’organisme qui octroie le prêt hypothécaire. Pensez aussi à vous renseigner auprès de la structure choisie afin de constituer un dossier solide et impeccable.accord de prêt

Les autres façons de financer votre projet immobilier

En dehors du prêt hypothécaire, vous pouvez aussi recourir au prêt viager hypothécaire. Il s’agit d’un prêt qui est octroyé pour l’acquisition de biens immobiliers destinés à l’habitation. Il s’agit d’une association d’une vente viagère et d’un prêt hypothécaire. J’ai deux options lorsque je décide de financer mon projet grâce au prêt viager hypothécaire : rembourser le capital et la totalité des intérêts en fin de contrat ou rembourser périodiquement les intérêts tout au long du contrat.

Pour obtenir un prêt viager hypothécaire, il faudra se rapprocher de structures spécialisées. En effet, les banques proposant le prêt viager hypothécaire sont inexistantes en France. Autrefois, c’était le Crédit Foncier de France qui octroyait ce type de prêt. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Toutefois, il existe de petits regroupements d’entrepreneurs qui essaient de faire la distribution et la promotion du prêt viager hypothécaire.

Excepté le prêt viager hypothécaire, il existe aussi d’autres façons de financer votre investissement SCI. Chaque associé peut faire un apport personnel en faisant un prêt destiné à la SCI. En contrepartie, il reçoit un nombre de parts proportionnel à son apport en numéraire. Vous pouvez aussi recourir au crowdfunding immobilier. Cela consiste à la mise en place d’un financement participatif immobilier. Ainsi, plusieurs investisseurs pourront contribuer financièrement au projet en échange d’une part dans les bénéfices.

Conseils pour un investissement en SCI réussi

Pour réussir un investissement en SCI, prenez certaines dispositions. Par exemple, choisissez bien les membres de la société. Les associés doivent être des personnes de confiance qui partagent les mêmes objectifs. Ils doivent être prêts à s’engager financièrement et aussi à participer à la gestion du bien. L’idéal est d’associer les membres de votre famille. La SCI permet de faire rentrer les membres de la famille, dont les enfants, dans le capital de la société sans que ceux-ci soient obligés de mobiliser un grand financement.

Une fois, les membres réunis, n’oubliez pas de bien définir les rôles et les responsabilités de chacun. Cela permet d’éviter les éventuels conflits et de rendre facile la prise de décisions. Pour la réussite de votre projet, faites attention lors du choix de votre régime fiscal. Vous pouvez opter pour l’Impôt sur les Revenus (IR) ou pour l’Impôt sur les Sociétés (IS). Votre choix doit se faire en fonction de votre investissement. Enfin, n’hésitez pas à consulter des professionnels qui pourront vous aider dans la prise de décisions. Vous pouvez solliciter un notaire ou un avocat spécialisé dans l’immobilier.