Changement d’adresse : les formalités administratives à ne pas négliger

Un déménagement est une étape importante et beaucoup le perçoivent comme un nouveau départ. Ce nouveau départ implique en premier lieu un changement d’adresse, ce qui va entraîner de nombreuses formalités administratives. En effet, il y a des formalités que vous ne devez pas négliger et que vous devez réaliser à temps pour commencer sereinement votre nouvelle vie.

Les formalités envers votre employeur

Si vous avez décidé de vous offrir une nouvelle vie et de quitter votre emploi pour ce déménagement, n’oubliez pas de donner votre préavis à votre employeur. Si vous avez déjà trouvé un nouvel emploi dans la nouvelle ville, informez votre nouvel employeur de votre prise de poste. Vous devez vous assurer que vous ayez assez de temps pour le déménagement et votre installation. Pour d’autres, ce déménagement s’explique par une mutation. Dans ce cas, vous devez voir avec l’entreprise, le temps qu’elle peut vous accorder pour ce déménagement et votre installation.

Lire également : Déménagement à Paris : comment éviter le cauchemar ?

Les formalités relatives au logement

Le fait d’avoir trouvé un nouveau logement dans la ville où vous allez prochainement vous installer doit vous exciter, mais ce n’est pas pour autant que vous devez oublier votre logement actuel. Si vous êtes locataire, vous devez informer votre propriétaire bailleur de ce changement d’adresse et du préavis. Si vous êtes propriétaire dans un bâtiment en copropriété, vous devez avertir le syndic pour avoir un arrêté de compte de charges. C’est également à ce stade que vous devez vous occuper de la demande des aides liées au logement. Sachez que si vous recevez une aide personnalisée au logement, vous devez informer l’organisme concerné de ce changement d’adresse et faire une nouvelle demande d’APL pour votre nouveau logement.

Il faut également résilier tous les contrats et abonnements que vous avez pris pour ce logement. Vous n’allez quand même pas payer deux factures d’électricité, d’eau, d’Internet et de gaz. C’est ce qui risque de se passer si vous ne résiliez pas ces contrats. Pour vous faciliter la vie, certains fournisseurs proposent de s’occuper de ces démarches en ligne ou tout simplement de transférer ces contrats à votre nouveau logement.

A voir aussi : Déménagement en Belgique : sécurisez votre logement

Les formalités par rapport au déménagement proprement dit

Le déménagement, ce n’est pas uniquement faire les cartons. D’ailleurs, pour vous aider dans ce déménagement, vous pouvez faire appel à une entreprise spécialisée. Elle pourra même vous épauler dans les démarches de changement d’adresse. Pour les fonctionnaires, n’oubliez pas qu’il y a l’aide à l’installation du personnel d’Etat, mais il faut en faire la demande. Pour les familles nombreuses, certains départements peuvent vous octroyer une prime de déménagement. Il faudra donc se renseigner, constituer un dossier et déposer une demande.

Pour un départ à l’étranger

Si vous allez vous installer à l’étranger, il y aura plus de papiers à faire. Vous devez informer votre organisme de Sécurité Sociale. Il faut remplir le formulaire cerfa 15717 01 et en fonction de votre situation, vous pourrez avoir une affiliation à la Caisse des Français à l’étranger. L’administration fiscale doit également être au courant de votre changement d’adresse. Si suite à ce déménagement, vous recevez toujours des ressources françaises, vos affaires fiscales vont être affectées au service des non-résidents.

Vous devez également vous occuper de la demande d’un permis de conduire international si votre permis de conduire français n’est pas valable dans votre nouveau lieu de résidence. Certaines familles peuvent vouloir partir avec leur animal domestique, mais dans ce cas, il faut se renseigner sur la législation dans le pays d’accueil. En effet, il se peut que la race de votre animal n’y soit pas autorisée. Si elle est autorisée, tant mieux pour vous, mais il faudra se pencher sur son passeport et les certificats dont il a besoin.