Combien coûte un courtier en prêt immobilier ?

Combien coûte un courtier en prêt immobilier

Est-ce que vous envisagez de demander un emprunt immobilier ? Avant de vous lancer dans ce projet, rassemblez toutes les informations y afférentes comme les charges qui pourront être affectées. Se faire accompagner par un courtier est une solution idéale. Voici donc des éléments qui vous permettent de savoir les frais d’un courtier en prêt immobilier.

Les frais de courtage pour les professionnels classiques

De nombreux Français font appel à un courtier en agence, ce dernier réalise une négociation et un accompagnement pour un tarif de 2000 euros environ.

Lire également : Comment réduire son preavis ?

Des honoraires moyens de 1% pour les courtiers en agence

Dans ce genre de procédé, il est nécessaire de prendre un rendez-vous physique directement pour pouvoir expliquer à l’expert votre projet. C’est également l’occasion pour lui donner les documents dont il a besoin. Ainsi, il établit un dossier de demande de prêt et vous propose la meilleure banque qui correspond à votre attente.

L’intérêt de confier cette tâche à un courtier classique est que si votre dossier est bon, il peut intervenir auprès des banques pour que celle-ci accepte votre dossier. Il obtient parfois de meilleures conditions tarifaires et prépare au préalable le travail du banquier. De ce fait, il représente un excellent interlocuteur. Le prix de ces honoraires doit être déterminé à l’avance et s’afficher sur le mandat que vous signez quand vous entamez la collaboration avec ce professionnel.

A découvrir également : Zoom sur les avantages d’être propriétaire immobilier à Courchevel

courtier

Le salaire d’un courtier

En fait, les courtiers sont des agents de la banque, mais opèrent en tant qu’apporteurs de clients. Leur rémunération équivaut à un pourcentage du montant de l’emprunt, ne dépassant pas en moyenne à 3000 €. Ce plafond est fixé par l’institution bancaire et le courtier selon les politiques des banques, de la quantité et de la qualité des dossiers apportés. Les frais facturés par l’expert au client en tenant compte de la rémunération bancaire permettent de financer son travail d’analyse et de conseil.

Le site pour trouver gratuitement des courtiers

Grâce à un site de mise en relation, vous pouvez réaliser de l’économie. Mais, vous serez obligé d’effectuer quelques travaux de négociation et de comparaison.

La rémunération dans un site de mise en relation

La plupart des courtiers retrouvés dans ces plateformes ne sollicitent pas de frais de courtage. Ce sont les banques qui les paient puisqu’ils sont des apporteurs d’affaires. Ainsi, ils reçoivent une rémunération qui vaut entre 0.5 % et 0.8 % du financement, parfois le plafond est de 3 000 €. Donc, si vous demandez un prêt de 250 000 € en passant par ce site, il bénéficiera de 2 000 €. Son but est de réaliser plusieurs mises en relation pour obtenir un maximum de commissions.

Le coût d’un site de mise en relation

Dans ce type de procédé vous pourrez être en contact direct avec la meilleure banque en fonctions des informations que vous avez fournies. Ensuite, le responsable va vous appeler pour que vous puissiez présenter brièvement votre projet. Il remet votre dossier auprès d’un établissement plus intéressant. Cependant, il ne fait pas d’étude ni de négociation. C’est la banque qui effectuera le montage et l’analyse du dossier. Elle va vous facturer toutes ces interventions.

Et pourquoi pas regarder un comparateur de prêt immobilier ?

Avant de vous engager auprès d’un courtier en assurance et concrétiser votre projet immobilier, il est aussi possible de faire un comparatif des diverses propositions possibles auprès des établissements bancaires. Pour être certain d’opter pour la meilleure offre, vous devez comparer les contrats.

Sur https://www.lesfurets.com/pret-immobilier, c’est facile et rapide. En quelques clics, vous avez une estimation fiable qui peut vous permettre de faire jouer la concurrence. 

Si des propositions attirent votre attention, vous pouvez les contacter aisément puisque toutes les informations sont disponibles en ligne.

Après étude de votre dossier, les banques qui acceptent de vous financer vous transmettent une offre de prêt. 

Une offre de prêt est un document réglementé qui reprend toutes les informations de votre crédit immobilier. Il doit préciser la nature et l’objet du prêt, les conditions du crédit (taux, montant à financer, modalités de remboursement, etc.) ainsi que les informations relatives à la garantie et à l’assurance de prêt. La lecture de l’offre est importante pour comprendre ce qui vous engage si vous la signez. 

Vous ne savez pas comment lire et comparer plusieurs offres pour être certain de souscrire la meilleure ? N’ayez craintes, c’est très simple ! 

1. Regarder le taux annuel effectif global (TAEG)

Le TAEG est un indicateur sous forme de pourcentage qui mesure le coût total d’un financement. Il représente tous les frais relatifs à l’emprunt.

2. Comparer le conditions de remboursement

Cela inclut plusieurs petits détails qui vont s’avérer cruciaux. Passez en revue :

  • Le report d’échéances permet de suspendre le remboursement de votre crédit immobilier pour le reprendre plus tard.
  • La transférabilité du prêt est importante si vous déménagez ou si vous revendez votre bien avant la fin de votre souscription. Dans ce cas,  il vous permet de profiter encore du taux auquel vous avez emprunté et de l’appliquer à votre nouveau crédit.
  • Les indemnités de remboursement anticipé représentent un coût qui n’est pas compris dans le TAEG. Ces frais sont plafonnés par le Code de la consommation et ne peuvent dépasser : 6 mois d’intérêts des sommes remboursées au taux moyen du prêt, et 3% du capital restant dû avant le remboursement anticipé. Toutefois, ils peuvent varier d’un organisme à un autre.

Show Buttons
Hide Buttons