Les avantages d’une assurance prêt immobilier pas chère

L’assurance emprunteur est incontournable lors de la souscription d’un prêt immobilier. Ce dispositif représente d’ailleurs une part important du coût total du crédit, d’où l’intérêt de la choisir avec précaution.

Comment trouver une assurance de prêt pas chère ?

Pendant des années, les établissements bancaires ont gardé le monopole de l’assurance emprunteur. L’entrée en vigueur de la loi Lagarde en 2010 et du dispositif Hamon de 2014 a changé la donne ! En effet, la concurrence est désormais ouverte. Ces changements de la législation sont particulièrement intéressants pour les particuliers âgés de moins de 35 ans.

A lire aussi : Comment se calcule l'assurance d'un prêt ?

Afin de comparer les offres d’assurance prêt immobilier pas chère, l’emprunteur peut faire appel aux outils de comparaison en ligne. Il pourra trouver l’assureur qui propose la meilleure offre en assurance de prêt.

L’importance d’un contrat d’assurance de prêt pas cher

Il faut savoir que le coût de l’assurance équivaut à environ un tiers du coût total du crédit immobilier. Ce montant peut être très élevé pour un emprunteur. Le premier avantage de contracter une assurance emprunteur pas chère réside déjà dans l’économie. Afin d’alléger la note finale, mieux vaut réaliser des économies sur l’assurance de prêt face aux autres frais annexes comme les frais de notaire ou les frais de notaire.

A voir aussi : Auto-entrepreneur du bâtiment à multiples activités : ce qu'il faut savoir

Afin de couvrir un prêt immobilier, deux sortes d’assurance sont à prendre en compte :

  • l’assurance individuelle: elle est la plus avantageuse du fait que le contrat est personnalisé, même le tarif. La diversité des contrats d’assurance est la principale force de ce type d’assurance. En effet, les formules varient d’un assureur à un autre.
  • l’assurance de groupe: elle est proposée par les établissements bancaires. Ce dispositif permet de répartir les risques entre tous les emprunteurs. Du fait qu’il soit en groupe, tous les adhérents à l’assurance bénéficient du même coût et des mêmes garanties.

Quid sur le changement de législation

Avant les modifications de la législation, c’étaient aux établissements bancaires de déterminer l’assurance emprunteur de leur client. Ils imposaient alors leurs tarifs et garanties, l’emprunteur étant obligé d’accepter les taux, qu’ils soient élevés ou non. C’est alors qu’en 2010 est entré en vigueur la loi Lagarde. Celle-ci dispose de la liberté de choix de l’assurance emprunteur aux particuliers. Cette loi a permis au marché de s’affranchir du monopole exercé par les banques.

Pourtant, la plupart des emprunteurs persistaient à penser que la souscription à l’assurance de la banque est une mesure obligatoire. Les statistiques démontrent même qu’en 2011, plus de 50% des Français continuaient à souscrire l’assurance emprunteur de leur banque, par ignorance de la législation. Ils ne savaient pas qu’ils pouvaient souscrire une autre assurance en dehors de celle de leur banque. En outre, la pratique de certaines banques n’autorisait pas cette délégation d’assurance au profit d’une autre compagnie, pour non-conformité à leur offre.

Bon à savoir

Force est de constater que certaines banques proposent des garanties moins élevées que celles d’un assureur spécialisé. La loi Largarde se présente donc comme une opportunité pour les particuliers de moins de 35 ans, en termes de tarif personnalisé.