3 démarches à faire avant de mettre votre terrain en vente

La vente de terrain fait partie des transactions immobilières les plus courantes. Comme pour la vente d’une maison ou d’un immeuble, cette opération doit respecter certaines règles pour être valide. Si vous êtes propriétaire d’un terrain que vous voulez céder à un particulier ou à un promoteur immobilier, vous devez accomplir certaines démarches avant de transmettre la propriété de votre bien. Quelles sont les démarches indispensables à faire avant de mettre son terrain en vente ?

Faites une étude de sol de votre terrain avant de le mettre en vente

Depuis le 1er octobre 2020, tout vendeur de terrain doit fournir une étude de sol à l’acheteur. Cette analyse géotechnique est obligatoire pour la conclusion de tout contrat de vente de terrain sur lequel sera construite une maison.

A lire aussi : Comment faire pour ne pas payer deux loyers ?

Faire appel à une entreprise spécialisée est alors capital pour plusieurs raisons. Selon le site Mygeo.fr, l’analyse du sol permet d’émettre des observations sur la composition d’un terrain et de définir le type de construction qu’il peut accueillir.

Grâce à cette étude, le choix du type de fondations à privilégier sera effectué plus facilement. Par conséquent, en faisant faire une étude géotechnique par un bureau spécialisé, le vendeur informe l’acheteur d’éventuels risques. Si l’acquéreur décide d’acheter le terrain, il transmettra l’étude de sol à son constructeur qui trouvera les solutions techniques adaptées pour la construction du bâtiment.

A lire également : Le succès de l'immobilier neuf à Belfort

L’étude de sol renseigne principalement sur les points suivants :

  • les potentiels mouvements du terrain,
  • les matières présentes dans le sol,
  • le risque sismique du terrain,
  • la perméabilité du sol et son potentiel d’infiltration en cas de montée des eaux.

La réalisation de cette analyse est à la charge du vendeur. De fait, c’est à lui de payer le bureau d’études géotechniques qui viendra réaliser cette analyse.

En quoi consiste le zonage de votre terrain à vendre ?

Avant de vendre un terrain, il est essentiel de se renseigner sur la situation géographique du bien afin de le notifier à l’acheteur. Pour ce faire, il faut effectuer un zonage. Comme l’indique son nom, le zonage d’un terrain consiste à définir la zone dans laquelle il se trouve. La situation géographique du terrain définira une grande partie de sa valeur. Si la parcelle se trouve dans une zone non constructible, elle ne sera pas intéressante pour un particulier qui veut faire construire sa maison ou pour un promoteur immobilier.

Afin de savoir si votre terrain se situe dans une zone constructible ou non, vous devez consulter le PLU de la commune dans laquelle se trouve votre parcelle. Si elle se trouve dans une zone urbaine, cela veut dire qu’elle peut accueillir une construction de maison individuelle ou d’immeubles.

Si la zone est à urbaniser, cela signifie qu’il faudra attendre quelques mois, voire quelques années avant de commencer la construction. Dans ce cas, vous devrez vendre votre terrain à un prix plus bas que s’il se trouve dans une zone urbaine.

En revanche, si le terrain se trouve dans une zone agricole ou naturelle, son achat sera moins intéressant pour les particuliers, car ces zones sont très protégées. Les constructions réalisées en leur sein sont encadrées de près et sont seulement autorisées aux exploitants.

étude géotechnique avant vente d'un terrain

Faites faire un relevé précis du terrain

Le relevé de terrain est une opération consistant à enregistrer et à restituer graphiquement les dimensions, les limites et les caractéristiques d’une parcelle. Ce processus de mesure permet d’identifier et de connaître l’emplacement exact des limites du terrain avant une construction.

Il est donc nécessaire de le réaliser pour tracer les fondations d’une construction. Il permet aussi d’identifier les éléments qui sont cachés dans le sol tels que les câbles électriques, les cavités souterraines, les tuyaux, etc. Le relevé de terrain est également nécessaire pour évaluer la conformité de la parcelle aux prescriptions de zonage et aux lois d’urbanisme de la commune.

Conseils pour une vente rapide de votre terrain

Pour vendre rapidement un terrain, rassurez l’acheteur. Pour cela, renseignez-vous sur toutes les spécificités de la zone du PLU dans laquelle la parcelle se trouve. Ainsi, vous en saurez plus sur les conditions de construction et pourrez en informer l’acquéreur. Afin de prouver que votre terrain est constructible, réalisez les démarches pour obtenir le certificat d’urbanisme.

Aidez aussi l’acheteur à se projeter en nettoyant le terrain avant les visites. Si possible, faites venir un constructeur qui donnera des pistes sur les différents types de construction qui peuvent être réalisés sur le terrain.