Comment se passe le remboursement d’un prêt relais ?

Avec le prêt relais, tout particulier peut s’il le souhaite, acheter une nouvelle maison même si celle qu’il occupe n’est pas encore vendue.

En effet, il est difficile de vendre un bien immobilier et d’en acheter un nouveau sur la même période. Vendre une maison demande du temps et de la patience alors qu’en acheter une demande plutôt une certaine rapidité. C’est pourquoi le prêt relais est une solution intéressante pour pallier ce décalage. Comment fonctionne-t-il et comment s’effectue le remboursement ? Voici quelques explications pour vous éclairer.

A lire en complément : Comment connaître le nom du propriétaire d'une parcelle ?

Définition du prêt relais

Le prêt relais correspond à un crédit immobilier prévu pour une courte durée. Il a pour particularité de permettre à un acheteur de financer un bien immobilier même si la vente de celui qu’il possède encore n’est pas effectuée. Ce prêt relais apparait donc comme une alternative concrète pour les propriétaires qui souhaitent changer de logement rapidement. Il existe différents types de prêts relais. Il convient de choisir celui qui est le plus adapté à sa situation, c’est-à-dire selon le type d’achat qui est prévu et selon les ressources que l’emprunteur a à sa disposition.

Le fonctionnement d’un prêt relais

La démarche à suivre est facile. La banque prête d’abord un montant défini au préalable à l’emprunteur. Ce montant est calculé à partir du prix de vente du bien occupé à vendre. Lorsque ce bien est vendu, il ne reste à l’emprunteur qu’à rembourser la dernière partie de la somme auquel est rajouté celui des intérêts.

A lire également : Quelles sont les conditions nécessaires pour suspendre un prêt immobilier ?

C’est donc bien la vente du bien immobilier anciennement occupé qui sert de remboursement pour le prêt relais. Le prêt peut être changé selon divers critères particuliers à chaque étape du processus. Les prêts relais se divisent en deux types de remboursement :

  • Le paiement mensuel qui permet de rembourser par pallier les intérêts et la prime d’assurance.
  • Le remboursement du prêt relais seulement, ce qui est une solution plus adaptée pour les personnes ne pouvant effectuer que des paiements mensuels minimes.

 

Les différents types de prêt relais

  • Le prêt relais sec

Ce prêt n’est pas combiné à un prêt immobilier de longue durée. Il s’agit d’un prêt relais qui est plutôt un avantage pour l’emprunteur qui n’a besoin que d’une provision. Il convient dans le cas où le bien à acheter a un prix égal ou en dessous du prix du bien mis en vente.

  • Le prêt relais adossé

Le prêt dit adossé ou associé à un crédit est le prêt le plus souvent accordé. Il s’agit ici d’un prêt adapté aux emprunteurs qui souhaitent acheter un bien plus grand et plus onéreux. Ce qui est chose courante lorsque l’on souhaite acheter un nouveau logement. Il convient également aux emprunteurs qui n’ont pas remboursé totalement le crédit immobilier du bien à vendre.

  • Le prêt relais intégré

C’est le prêt qui réunit tous les crédits en un seul mais il est le plus difficile à assumer financièrement. Le remboursement se fait sur une longue durée mais l’emprunteur n’a pas de date limite pour l’effectuer.

Les conditions d’obtention d’un prêt relais

Les conditions d’obtention d’un prêt relais sont assez spécifiques. Le montant du prêt varie en fonction de la valeur vénale du bien immobilier à vendre et de son potentiel marché. En général, les banques accordent un crédit relais pour 70 % à 80 % maximum de cette valeur.

L’emprunteur doit aussi avoir une situation financière stable, avec un niveau suffisant de revenus mensuels ou annuels pour rembourser le prêt sans difficulté. Il est donc recommandé de présenter un dossier solide incluant des justificatifs sur les revenus actuels et passés.

L’emprunteur doit être en mesure de fournir des garanties supplémentaires pour obtenir le crédit relais. Cela peut prendre la forme d’une hypothèque sur le bien immobilier qu’il souhaite acheter grâce au financement obtenu ainsi que sur celui qui sera vendu ultérieurement.

Il faut s’assurer que vous êtes en mesure non seulement d’en bénéficier, mais aussi et surtout de pouvoir honorer vos engagements contractuels jusqu’à leur terme.

Les erreurs à éviter lors du remboursement d’un prêt relais

Le remboursement d’un prêt relais peut s’avérer complexe et risqué si l’emprunteur ne prend pas les bonnes décisions financières. Voici quelques erreurs à éviter pour garantir un remboursement efficace de votre crédit relais.

La première erreur est de ne pas prévoir une marge de sécurité suffisante. Vous devez anticiper d’éventuels frais supplémentaires ou une impossibilité temporaire de rembourser le prêt.

La deuxième erreur consiste à ne pas négocier les termes, tels que le taux d’intérêt, la durée et les modalités de remboursement. En effet, il est possible que certains établissements bancaires appliquent des conditions plus avantageuses que celles proposées par votre banque actuelle.

Une autre erreur courante est celle qui consiste à sous-estimer ses capacités financières. Vous devez souscrire un crédit relais afin de déterminer si vous êtes en mesure non seulement d’en bénéficier, mais aussi et surtout de pouvoir honorer vos engagements contractuels jusqu’à leur terme.

Il faut absolument éviter le piège dangereux qu’est celui du demandeur trop pressé. Les emprunteurs doivent prendre leur temps pour choisir la meilleure offre possible sur le marché tout en se documentant largement sur les risques encourus en cas de non-respect des engagements contractuels.

Le remboursement d’un prêt relais demande une certaine vigilance et un bon sens financier. Il est indispensable de prendre en compte l’ensemble des facteurs susceptibles d’influencer le processus de remboursement pour éviter toute mauvaise surprise.