L’apport personnel, comment ça marche ?

L’apport personnel n’est pas obligatoire pour obtenir un prêt, mais lorsqu’on demande un crédit, il est fréquent que les organismes financiers l’exigent. Il arrive même parfois que l’apport personnel devienne un véritable blocage. En effet, de nombreuses personnes se sont fait refuser un prêt parce qu’ils ne disposaient pas d’apport personnel. Mais comment ça marche au juste ?

L’apport personnel et son utilité

L’apport personnel est une garantie demandée par les banques et les organismes financiers pour être sûre que le demandeur de prêt s’implique personnellement dans le projet et qu’il est capable d’épargner. L’apport personnel peut être représenté par une assurance-vie, une épargne, un héritage, une aide au logement, un emprunt auprès d’un membre de la famille, ou la recette d’une vente importante.

L’apport personnel doit être une somme que le demandeur peut fournir au moment où il dépose son dossier, une somme déjà prête. Disposer d’un tel apport permet d’avoir un emprunt avec des taux d’intérêt faibles et une durée de remboursement plus courte, comme l’explique lt-immobilier.fr.

Lorsque le demandeur dispose d’un apport personnel, cela lui permet d’avoir des conditions de prêts plus souples, et augmente ses chances d’obtenir l’agrément de l’organisme prêteur. Cette somme représente généralement 20 % du montant total demandé en guise d’emprunt. Mais plus la valeur de l’apport personnel est élevée, plus les conditions du prêt sont avantageuses pour l’emprunteur, et plus vite il obtient l’agrément de l’organisme financier. L’apport personnel peut concerner un emprunt immobilier, un crédit de consommation, ou même un crédit auto. Il est possible d’obtenir un emprunt sans disposer d’un apport personnel, mais les conditions sont moins attrayantes et l’obtention du prêt est plus difficile.

Show Buttons
Hide Buttons
Mises à jour par courriel gratuites