Second œuvre dans le secteur industriel : les normes

Les travaux de second œuvre menés dans le secteur industriel peuvent parfois affecter l’environnement et les acteurs impliqués (les consommateurs, les travailleurs…). Plusieurs normes ont donc été créées dans le but de limiter les risques liés aux accidents de travail et aux impacts environnementaux. Si certaines sont facultatives, d’autres sont par contre obligatoires.

Quelle est l’utilité des normes pour le second œuvre ?

Avant tout, il faut savoir que toutes les normes n’ont pas les mêmes caractères et ne visent pas les mêmes objectifs. Toutefois, elles ont toutes un but unique : garantir la santé de chaque consommateur et protéger son environnement. En effet, elles s’appliquent à tous, car elles sont à l’image des lois prises pour le bien de tous.

A découvrir également : Quel est le prix d'une isolation extérieure pour votre maison ?

Les normes existantes dans le secteur industriel permettent de garantir l’usage des techniques et pratiques sûres pour le bien de tous les acteurs. Chaque professionnel peut l’adopter conformément à la politique générale de son entreprise afin de rassurer ses clients. Par exemple, si vous cliquez ici, vous pourrez prendre contact avec une entreprise spécialisée dans l’aménagement de bâtiment qui respecte toutes ces normes.

Le second œuvre : les différents types de normes

À l’instar des autres secteurs d’activités, le second œuvre dans le secteur industriel est aussi régi par plusieurs normes bien précises qu’il convient de respecter.

A lire aussi : Une serrure connectée apporte de la sécurité

Les types de normes à connaitre

Trois types de normes sont importantes à savoir dans le secteur industriel. Il s’agit des normes de :

  • conception : les normes de conception font référence aux normes de dimensionnement des installations, des ouvrages ou des équipements. Par rapport aux constructions métalliques, les normes CM66 sont progressivement remplacées par les Eurocodes. Concernant le béton, on a le BAEL & BPEL. Pour le vent et la neige, c’est la NV65,
  • mise en œuvre : elle est aussi appelée « norme d’exécution » ou NF.DTU (pour Documents Techniques Unifiés). Les références DTU permettent de faire des classements selon l’ouvrage. À partir de 1993, ces DTU ont été transformés en normes françaises. Elles sont toujours maintenues dans leur intitulé. Elles sont environ une centaine,
  • essai : les normes d’essai permettent de définir les propriétés et les caractéristiques des services et produits. On compte environ 1 000 normes dans cette catégorie. La plupart viennent d’Europe.

second œuvre travaux bâtiment

La norme ISO 12720

La normalisation des travaux dans le secteur industriel est très importante. Dans ce domaine, la sécurité des travailleurs est un enjeu majeur. Les plans d’aménagement élaborés sont à respecter. Ainsi en Europe, on parle de norme ISO 12720. Elle est créée pour garantir un caractère durable aux travaux.

Toute œuvre faite dans ce secteur devra donc respecter cette norme. C’est un guide précieux qui permet aux entrepreneurs de savoir la décision à prendre pour un développement durable. En tant que professionnel, vous avez l’obligation de connaitre les principales lignes et de prendre conscience de l’enjeu dans ledit secteur.

Faire appel à des professionnels pour les travaux dans le second œuvre

Avec les professionnels, vous avez la garantie de réaliser vos travaux de second œuvre en respectant les normes en vigueur. Toutefois, privilégiez des experts qui disposent de la certification Qualitbat ou RGE. Ainsi, vous pourrez peut-être bénéficier de certaines aides de l’État. Si vous comptez aménager un bâtiment, il est conseillé de contacter différents corps d’état. Il existe des entreprises qui peuvent vous offrir les services de plusieurs professionnels, ce qui permettra de faire des économies et de gagner du temps.