Bourse ou immobilier : dans quoi investir 100 000 € ?

Disposer d’un capital de 100 000 € offre de nombreuses opportunités pour faire fructifier son argent. Deux voies majeures s’offrent généralement à vous : la bourse et l’immobilier.

Chacun de ces investissements présente ses propres avantages et inconvénients. Alors, comment déterminer le placement le mieux adapté à votre profil et à nos aspirations ?

A lire aussi : Pourquoi investir dans un studio et le louer ?

La bourse : un placement rentable, mais risqué !

Lorsqu’on parle d’investissement en bourse, on envisage l’achat et la vente de ces titres dans l’espoir de réaliser des gains, souvent sous forme de plus-values ou via la perception de dividendes.

Parmi les avantages majeurs de la bourse, on trouve sa liquidité remarquable. En effet, cela signifie que l’on peut, à tout instant, vendre ses titres et récupérer son capital initial ou ses profits en un temps relativement court. De plus, la bourse se distingue par sa capacité à offrir une diversification incomparable.

A lire en complément : L'avantage d'acheter une maison pour une famille nombreuse

Les investisseurs ont donc le choix d’élargir leurs horizons en misant sur différents secteurs d’activité, sur différentes régions du monde, voire même sur diverses classes d’actifs. C’est sans doute cette pluralité qui confère à la bourse une rentabilité sur le long terme.

Pour preuve, l’édition 2023 de l’étude « 40 ans de performances comparées-1982-2022 » de l’IEIF 1 révèle que les actions en bourse demeurent, sur une période de quatre décennies, les placements phares avec un Taux de Rendement Interne impressionnant de 15,1 %.

Néanmoins, s’aventurer en bourse n’est pas exempt de défis. Premièrement, c’est un univers marqué par une volatilité immense. Cela implique que les prix des titres peuvent osciller drastiquement, que ce soit à la hausse ou à la baisse, en fonction d’une multitude de facteurs tels que les aléas économiques, les turbulences politiques ou les événements sociaux imprévus. Ainsi, avant de télécharger un logiciel de trader et de commencer à spéculer, vous devez vous former.

L’immobilier : un placement sûr, mais peu liquide

Parmi ses atouts majeurs, l’immobilier est souvent considéré comme un placement sûr. La raison en est que la valeur des biens immobiliers montre une tendance généralement stable ou croissante sur le long terme.

Par ailleurs, l’immobilier bénéficie d’une dimension fiscale attrayante. Divers dispositifs, tels que les lois Pinel, Malraux ou Denormandie, permettent de profiter d’allégements fiscaux en échange d’investissements dans le secteur immobilier.

Cependant, il s’agit d’un placement qui manque de liquidité. En d’autres termes, la revente ou la location d’un bien nécessite du temps, surtout s’il s’agit de la location à distance. De plus, l’investissement immobilier est souvent associé à un manque de diversification.

En effet, l’investisseur se retrouve souvent exposé à un seul secteur, une zone géographique définie ou à une catégorie précise de bien. Enfin, il convient de souligner le coût non négligeable de l’immobilier. Entre l’apport initial, les frais d’acquisition comme ceux du notaire ou de l’agence, sans oublier les charges d’entretien et de gestion, la facture peut rapidement s’alourdir.

Le choix entre la bourse et l’immobilier dépend donc de plusieurs critères :

  • votre profil d’investisseur ;
  • votre horizon de placement ;
  • et votre objectif de placement.

En fonction de ces critères, vous pourrez opter pour la bourse ou l’immobilier, ou bien combiner les deux pour diversifier votre patrimoine et optimiser votre rendement.