Faut-il faire de la défiscalisation 

La défiscalisation est une meilleure solution pour bénéficier des réductions d’impôts. Elle prend en compte différents domaines d’activités, dont celui de l’immobilier. Afin d’inciter les investisseurs à s’intéresser davantage au secteur d’immobilier locatif, le gouvernement a mis sur pieds de nombreux dispositifs de défiscalisation. Il s’agit de la loi Pinel, de la loi Malraux, du déficit foncier, des SCPI fiscales, etc. Il ne tient qu’à l’investisseur de choisir le dispositif adapté à ses besoins. Faut-il vraiment faire de la défiscalisation ? La réponse dans la suite !

Faut-il faire de la défiscalisation ?


Investir dans la plupart des secteurs d’activités exige un budget consistant. Lorsqu’il est question de l’immobilier, cela peut encore s’avérer très important pour mener à bien son projet. C’est dans cette perspective que le gouvernement a pensé à des solutions avantageuses, comme la défiscalisation immobilière. Ce dispositif d’aide aux investisseurs permet à ces derniers de gérer sereinement leurs opérations immobilières, en bénéficiant des réductions d’impôts.

A lire également : Comment amortir une immobilisation ?

Si vous souhaitez investir dans l’immobilier et profiter des avantages intéressants, les dispositifs de défiscalisation sont une obligation. En plus, voici un article à lire absolument sur le sujet. Selon votre situation, vous pouvez procéder à une demande d’offre de défiscalisation immobilière. Ainsi, vous serez conseillé gratuitement et sans aucun engagement sur les différents dispositifs de défiscalisations immobilières.

Loi Pinel 2021

La loi Pinel 2021 est un dispositif de défiscalisation en immobilier locatif. En quoi consiste cette loi ? Grâce à la loi Pinel 2021, vous pouvez déduire de votre impôt sur le revenu un certain pourcentage du montant d’acquisition d’un logement neuf mis en location.

Lire également : Où trouver la déclaration 2044 ?

En contrepartie, vous devez prendre l’engagement de mettre en location votre bien sur une durée de 6, 9 ou 12 ans.  Dans ce cas, vous pouvez obtenir au maximum 63 000 € sur une durée de 12 ans. Pour ce qui est du loyer, il est fixé selon le secteur géographique d’implantation du bien. Les zones les plus privilégiées par le dispositif Pinel sont entre autres les zones A, Abis, B1.

Loi Malraux

La loi Malraux fait partie également des dispositifs de défiscalisation qui existent dans le domaine de l’immobilier. À la différence du dispositif Pinel, elle permet de déduire de votre impôt sur le revenu des pourcentages intéressants, allant de 22 à 30% du montant des travaux. Il s’agit particulièrement des travaux de restauration d’un immeuble classé et situé au sein des quartiers ciblés par le dispositif.

La localisation du bâtiment influence donc la part déductible. En ce qui concerne le logement rénové, il devra être mis en location pendant une durée minimum de 9 ans suivant les travaux de rénovation.

Déficit foncier

C’est le dispositif de défiscalisation le plus approprié à l’immobilier ancien. Le déficit foncier sert à diminuer son revenu fiscal en réalisant des travaux liés à l’immobilier locatif nécessitant un montant qui dépasse vos revenus fonciers. Il s’agit notamment des travaux d’entretien, de rénovation ou d’amélioration.

Seulement les travaux immobiliers d’agrandissement ou de construction ne sont pas pris en considération au sein du mécanisme du déficit foncier. Les montants offerts permettent de vous défiscaliser sur de nombreuses années en augmentant la valeur de votre logement. Ce dernier peut être plus tard loué ou vendu plus cher.

Les avantages et les limites de la défiscalisation

Les avantages de la défiscalisation sont multiples. Le premier avantage est, bien sûr, la réduction d’impôts qui peut être considérable selon le type de dispositif choisi et les sommes investies.

Le deuxième avantage concerne l’investissement dans l’immobilier locatif qui permet non seulement une réduction d’impôt mais aussi un revenu complémentaire grâce aux loyers perçus. En choisissant un investissement immobilier pour bénéficier des mécanismes de défiscalisation, vous pouvez valoriser votre patrimoine et constituer un capital à long terme.

Vous devez souligner les limites liées à ces dispositifs fiscaux. Tout d’abord, le choix du produit doit être étudié minutieusement car certains produits peuvent s’avérer risqués ou peu rentables sur le long terme.

Il ne faut pas oublier que même si ces dispositifs permettent une réduction d’impôt significative au moment où ils sont souscrits ou réalisés, cela n’exonère pas totalement des impôts futurs (notamment lors des reventes) ni des charges liées à la détention immobilière (taxe foncière par exemple).

Ces dispositifs peuvent être contraignants, notamment en termes de durée d’engagement. Vous devez bien évaluer les avantages et inconvénients des différents produits proposés pour déterminer si la défiscalisation est réellement adaptée à votre situation patrimoniale et fiscale.

Les critères à prendre en compte avant de se lancer dans la défiscalisation

Les critères à prendre en compte avant de se lancer dans la défiscalisation

La défiscalisation peut être un outil intéressant pour optimiser sa fiscalité et valoriser son patrimoine. Plusieurs critères doivent être pris en compte avant de se lancer dans ce type d’investissement.

Tout d’abord, il faut définir ses objectifs patrimoniaux et fiscaux. La défiscalisation doit s’intégrer dans une stratégie globale qui prend en compte les autres éléments du patrimoine (placements financiers, assurance vie…).

Il faut éviter les investissements risqués ou peu rentables sur le long terme.

L’étude des frais liés à ces dispositifs est aussi importante. Frais d’acquisition, frais de gestion locative… Ces charges peuvent impacter significativement la rentabilité du projet immobilier défiscalisé.

Pour bénéficier des avantages fiscaux offerts par ces dispositifs, vous devez respecter certaines conditions strictes imposées par la loi : durée minimale de détention immobilière, plafonds de loyers et de ressources locataires…

Nos conseils pour réussir votre investissement en défiscalisation

  • Faites appel à un spécialiste du domaine pouvant vous accompagner tout au long du processus d’investissement;
  • Comparez les différents dispositifs pour déterminer le plus adapté à votre situation personnelle et patrimoniale;
  • Pesez bien les avantages et inconvénients de la défiscalisation immobilière, notamment en termes d’imposition future sur vos revenus fonciers ou plus-values immobilières.
  • La défiscalisation peut être une solution intéressante pour optimiser sa fiscalité tout en valorisant son patrimoine. Comme tout investissement immobilier, elle doit être étudiée avec attention afin de minimiser les risques et maximiser la rentabilité.