L’exploitation minière est-elle rentable ?

exploitation minière

L’exploitation minière est l’un des secteurs les plus risqués. Cette activité nécessite un très grand investissement et cela sur une longue durée. La réussite d’un projet minier et sa rentabilité dépendent de plusieurs éléments. Cependant, dès qu’une étape rate, cela peut entraîner tout l’échec du projet et par conséquent une énorme perte financière. L’exploitation minière est-elle rentable ? Voici ce que vous devez savoir à ce propos.

De quoi dépend la rentabilité d’une exploitation minière ?

En principe, plus une activité nécessite d’investissement, plus elle devrait être rentable. C’est aussi le cas de l’exploitation minière. Comme cela a été mentionné précédemment, cette activité demande énormément de financement sur une longue durée. Ainsi, si un projet minerais doit être rentable, cela dépendra de :

A voir aussi : Comment rédiger les clauses d'un contrat ?

  • l’étude de faisabilité ;
  • la qualité des moyens techniques et humains déployés ;
  • des conditions économiques, c’est-à-dire l’évolution de la valeur des métaux ainsi que des contextes géopolitiques.

En parlant de la rentabilité d’une exploitation minière, il ne faut pas perdre de vue que plusieurs pays se sont enrichis grâce à cette activité. Or, diamant, matériaux calcaires, étain, etc. Le sous-sol regorge beaucoup de richesses, dont l’exploitation ne saurait être rentable.

Quelles sont les différentes étapes de la mise en place d’une activité d’exploitation minière ?

Contrairement aux autres activités industrielles, l’implantation d’une exploitation minière ne peut se choisir librement. Elle n’a lieu que dans les zones qui bénéficient d’une grande concentration en minéraux. De l’exploration en passant par le développement et l’affinage, l’exploitation minière passe par plusieurs étapes.

A découvrir également : Pourquoi choisir un agent immobilier ?

L’étape de l’exploration

L’établissement d’une mine est précédé d’un long processus d’exploration minérale. Autrement dit, cela nécessite une implication de techniques scientifiques avancées afin de déterminer le lieu dans lequel le dépôt minéral est important pour justifier l’exploitation minière.

Cette étude préliminaire a un important rôle à jouer dans la détermination de la rentabilité de l’exploitation minière. L’étape de l’exploration comporte plusieurs phases et à la fin de chacune d’elles des décisions sont prises en fonction des informations disponibles à l’instant.

Les résultats obtenus de ces procédures sont appréciés en matière de ressources minérales et de réserves de minerais. En effet, les ressources minérales indiquent la centralisation de matériaux à la surface et dans le sous-sol révélant des prospects pertinents pour une extraction rentable. Quant aux réserves de minerais, elles représentent les expédients minéraux qui peuvent être extraits de façon rentable.

L’étape du développement

exploitation minière

Si après l’étape de l’exploration, une entreprise décide de la faisabilité d’une opération minière, des études d’impacts environnementaux et sociaux doivent être effectuées. Ensuite, elles devront être soumises aux autorités de réglementation en matière d’environnement pour approbation. Cette étude constitue une étape majeure dans le processus, dont l’intégralité peut prendre un à trois ans.

Jusque-là et avec toutes les permissions légales, l’ouverture de la mine n’est toujours pas garantie. La décision de faisabilité se base sur plusieurs aspects futurs de l’exploitation minière, dont :

  • la méthode d’extraction ;
  • la conception des installations de traitement du minerai ;
  • la mise au rebut ;
  • le personnel nécessaire ;
  • les exigences en matière d’environnement…

Les aspects budgétaires, de sécurité, de trésorerie, des coûts et bénéfices sont également à prendre en compte à cette étape.

L’exploitation minière proprement dite

Il existe deux principaux types d’exploitations minières, à savoir : à ciel ouvert et souterrain.

L’exploitation minière à ciel ouvert ou extraction de surface consiste à déblayer la végétation à la surface de la terre et au besoin les rochers. Cela permet d’atteindre les gisements en dessous. En revanche, l’extraction souterraine permet d’accéder aux gisements profondément enterrés en creusant des tunnels ou des puits dans le sol.

Par ailleurs, certains types d’extractions, dont celle des terres rares et de l’uranium, s’effectuent grâce à des méthodes plus rares comme la lixiviation en place.

La concentration

Après l’extraction du minerai de la croûte terrestre, il faut procéder à la séparation des minéraux à teneur en métaux des stériles. Cela permet de créer des matières concentrées grâce à un processus dénommé « concentration ». Ce dernier consiste à ajouter des produits chimiques aux minerais bruts tout en soumettant le minerai à plusieurs processus.

La fusion et l’affinage

La dernière étape votre processus d’exploitation minière est donc la fusion et l’affinage qui consiste à extraire et à traiter le substrat métallique issu du concentré. Plusieurs méthodes permettent d’aboutir à cela et l’une des plus populaires est la fusion.

Ainsi, une exploitation est rentable, mais il faudra y mettre les ressources nécessaires et attendre le temps qu’il faut.