Zoom sur le marché immobilier à Reims !

Zoom sur le marché immobilier à Reims !

L’ouverture de la liaison de TGV Paris-Reims a occasionné dans la région un boom impressionnant du marché de l’immobilier. En cinq années consécutives, le dynamisme rémois s’est déployé, avec la sollicitation accrue de certains quartiers. Toutefois, les inconvénients d’un accroissement brusque de la demande n’ont pas tardé à se pointer. Ainsi, après l’essor, une crise immobilière et une perte d’attractivité ont secoué le marché immobilier rémois. Nonobstant cela, certains quartiers demeurent très recommandables. 

Les quartiers rémois à surveiller

Afin de booster l’attractivité de son agglomération, Reims a mis sur pied un certain nombre de grands projets. Sur les sites du Vieux-Port, des ZAC Dauphinot et de Croix-Blandin, vous avez des résidences et des maisons de ville nouvellement construites. Relativement aux immeubles anciens, ils bénéficient d’une rénovation dans le cadre des programmes volontaristes mis en place afin d’assurer une reconstruction des quartiers ainsi cités. 

Lire également : Le courtier immobilier nous fait-il vraiment gagner de l'argent ?

En outre, avec la réapparition du tramway, le paysage urbain est en pleine mutation. Achetez dans l’immobilier neuf à Reims et profitez des prix abordables avant l’inévitable hausse à venir.  

Les autres caractéristiques du marché immobilier à Reims

En cas de déménagement, si votre région de destination est Reims, il est important d’être averti sur les réalités du marché immobilier local. Vous constaterez une perte de vitesse de l’immobilier dans la banlieue. Dans les communes telles que Tinqueux, Betheny, Bezannes, Saint-Brice-Courcelles et Cormontreuilles, vous pourrez facilement acheter des maisons familiales à moins de 200 000 euros. 

A découvrir également : Quel meilleur placement à court terme ?

Par contre, les appartements relativement neufs sont assez difficiles à vendre et ont un prix d’environ 1600 euros pour chaque mètre carré. Notez qu’en centre-ville et en hyper centre, la crise immobilière a apporté une stabilité aux prix. Dans les quartiers comme Saint-Rémi et Chemin Vert-Europe, le mètre carré se vend à 1 800 euros en moyenne. Ailleurs, vers la place du Forum, au niveau du cours Langlet et du Cours d’Erlon, le mètre carré culmine entre 2500 à 3000 euros. 

Show Buttons
Hide Buttons