Comment se passe le tiers payant ?

Les différents pays européens se sont engagés dans la délimitation de leurs populations. Bien que le télétravail soit préférable, de plus en plus de gens retournent au bureau.

Le confinement a eu de nombreux effets sur nos vies, bonnes ou mauvaises, et a mis en évidence certains des défauts des systèmes en place depuis des décennies. À notre avis, le tiers garant ne convient plus aux crises de cette ampleur.

A lire aussi : Comment bien choisir son assurance habitation ?

Qu’ est-ce que le tiers garant ?

Le tiers garant est le contraire du tiers payeur. Les régimes d’assurance maladie appliquent l’un ou l’autre des régimes, leur permettant de se différencier notamment par le tarif. En effet, seuls les établissements de santé suivants sont le garant tiers : Supra, Assura, Sanagate, Sanitas Compact One et Intras.

A découvrir également : Assurance habitation : comment ça marche ?

Avec le tiers garant, lorsque vous allez voir votre médecin ou acheter des médicaments prescrits par votre médecin, vous recevrez la facture correspondant à les services demandés, et vous devrez le payer. Vous enverrez ensuite cette facture à votre caisse de santé pour enregistrement et remboursement.

Au contraire, le tiers payeur permet de ne rien payer au moment des prestations réclamées, le médecin envoie la facture directement à la caisse d’assurance maladie de l’assuré.

Le tiers garant a un grand avantage : son prix. En effet, à ce jour, le fait d’opter pour ce système nous a permis de réduire les primes et d’économiser chaque mois. C’est beaucoup moins vrai aujourd’hui.

Quels sont les inconvénients du tiers garant ?

Comme vous le comprenez, opter pour le tiers garant doit être impliqué dans le processus de remboursement des factures : vous recevez la facture, vous la payez et vous la renvoyez à la caisse de santé. C’est assez fastidieux, il faut le reconnaître : en plus de penser à retourner la facture (si elle n’a pas été « perdue » dans une pile de journaux), vérifiez son remboursement et s’assurer que le fonds de santé a enregistré les montants exacts.

Perdant la crise du Coronavirus, nous avons observé que les situations familiales deviennent dramatiques : avec le système des tiers garants, les délais de remboursement sont très longs , parfois jusqu’à 3 mois.

Imaginez un instant que vous devez être hospitalisé à cause du Coronavirus. Avec le garant tiers, vous devrez avancer tous les coûts, qui sont très chers. Aussi, aurez-vous les reins assez forts pour tenir financièrement pendant 3 mois en attendant le remboursement ? Selon nos commentaires, peu d’entretien ménager peuvent se permettre une telle attente.

En temps de crise, il est nécessaire d’être efficace et de réagir rapidement : certains fonds de maladie se sont adaptés à la situation et ont réduit leurs délais de remboursement à 5 jours. Sans précédent, cela a permis à de nombreux assurés de ne pas se retrouver en difficulté financière.

Si, par le passé, choisir le garant tiers pouvait économiser sur vos primes, il est beaucoup moins vrai aujourd’hui. L’assurance maladie n’hésite pas à se positionner avec des primes moins chères, sans le tiers garant. Ils ont choisi de proposer plutôt le tiers payeur, solution qu’ils jugent plus adaptée à la situation actuelle des ménages suisses.

Quelle alternative au système de garants tiers ?

Vous comprendrez, faire sans le tiers garant est souvent de choisir le tiers payeur et de permettre au médecin ou au pharmacien de mettre en contact direct avec l’assurance maladie.

Soyez prudent néanmoins : choisir le tiers payeur est de ne pas se débarrasser des coûts de santé : l’assuré sera toujours responsable de la franchise et de la part, à la fois obligatoire en Suisse.Et si vous comparez les primes de différentes assurances maladie pour trouver le moins cher ?

Demandez à nos conseillers des offres comparatives, c’est facile, rapide et gratuit !

Show Buttons
Hide Buttons