Négociateur immobilier : quel est son rôle ?

Même s’il est parfois confondu, le métier de négociateur immobilier est très proche de celui de l’agent immobilier. Quel est donc le rôle de ce professionnel et en quoi cela le différencie ?

Qu’est-ce qu’un négociateur immobilier ?

Le négociateur immobilier est un travailleur indépendant rattaché à un agent immobilier, c’est-à-dire à une personne titulaire de la carte professionnelle T.

A voir aussi : Pourquoi investir en Pinel à Bordeaux ?

Le fait qu’il ne soit pas titulaire de cette carte ne lui permet pas d’effectuer un certain nombre de missions. Toutefois, son métier est proche de celui de l’agent immobilier puisqu’il effectue les évaluations des différents biens, qu’il fait signer les mandat exclusifs ou simples, qu’il effectue les visites des appartements et maisons qui lui sont confiés et qu’il accompagne les acheteurs dans leur démarche.

Quelles sont les missions habituelles d’un tel professionnel ?

En tant qu’intermédiaire entre le vendeur et l’acheteur, le négociateur effectue un certain nombre de missions, notamment celles de prospecter et d’évaluer les biens immobiliers.

A lire aussi : Le coliving, c’est quoi exactement ?

La prospection

Sur sa zone de chalandise, le négociateur immobilier a pour première fonction de trouver les logements qui sont à vendre ou qui vont l’être sous peu. Cette recherche qui s’appuie sur le démarchage est le socle de cette profession. Cela lui permet de se constituer un carnet d’adresses de vendeurs en face desquels il doit opposer un certain nombre d’acheteurs potentiels.

Sa capacité à dénicher des exclusivités est un élément clef de tout bon négociateur immobilier.

Evaluation des biens immobiliers et signature d’un mandat

Une fois qu’il a réussi à identifier un ou plusieurs propriétaires cherchant à vendre une maison ou un appartement par exemple, il doit en effectuer l’évaluation. Cette étape est le premier contact officiel entre le propriétaire et le vendeur. Suit la signature d’un mandat qui donne effectivement pouvoir au négociateur de trouver des acquéreurs potentiels.

La phase d’évaluation est très compliquée car le négociateur doit concilier les ambitions du propriétaire en termes de prix de vente avec la réalité du marché. Trop élevé, il sera rédhibitoire, trop bas, cela représente un manque à gagner.

Promotion et visite

Une fois qu’il a entré le bien comme on dit dans le jargon professionnel, le négociateur a la charge de lui offrir la plus grande visibilité possible. Pour cela, il s’appuie sur tous les moyens dont il dispose, notamment internet, mais aussi la presse écrite et son propre réseau d’acheteurs potentiels. Il faut savoir aujourd’hui que la diffusion sur internet est le principal canal pour offrir la plus grande visibilité qui soit.

Une fois qu’il a un contact avec un acheteur éventuel, c’est lui qui mène les visites. Toutefois, sa mission n’en est pas pour autant achevée car il doit transmettre les offres éventuelles qu’il reçoit pour le bien immobilier. En gros, il participe à la négociation qui va s’effectuer entre les deux parties. Son objectif est bien évidemment qu’elles trouvent un terrain d’entente. De fait, il conseille aussi bien le vendeur que l’acheteur. Avant cette phase de négociation, il s’assure que la personne qui souhaite se porter acquéreur de la maison ou de l’appartement peut effectivement financer son projet.

Les missions que ne peut pas effectuer un négociateur immobilier

Contrairement à l’agent immobilier, le négociateur ne peut pas effectuer exactement les mêmes missions. En effet, certaines lui sont même interdites.

Parmi les missions qu’il n’a pas le droit de faire :

  • la détention d’argent ou la réception de sommes dans le cadre d’une vente. Seul l’agent immobilier le peut ;
  • la rédaction d’actes sous seing privé telle qu’une promesse de vente;
  • la gestion ou le management d’une agence immobilière. Pour cela, il faut en effet être détenteur de la carte professionnelle T.

Show Buttons
Hide Buttons